Direction de la Recherche

|

la trajectoire des enseignants en début de parcours

03.04.2017 09:10 Il y a : 229 days

la trajectoire des enseignants en début de parcours


Comprendre les raisons qui amènent des professeurs à quitter l’enseignement en cours de carrière est un des défis majeurs pour la Fédération Wallonie-Bruxelles. Contribuant à l’analyse des trajectoires, le Secrétariat général du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, en collaboration avec l’ETNIC et l’Administration générale de l’Enseignement, a réalisé la publication relative à « La trajectoire des enseignants en début de parcours : témoignages et analyse des parcours des enseignants ayant quitté le métier endéans les cinq premières années ».  

Produit par la Direction de la Recherche du Secrétariat général, cette publication fait suite à une première contribution à la description des parcours professionnels des enseignants. Cette première recherche, spécifiquement orientée vers les enseignants du secondaire ordinaire en début de carrière, indique un taux de départ important des enseignants en tout début de carrière et dans les 5 ans. 

Face à ces constats, la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé d’approfondir la recherche par une étude qui vise à donner des éléments de compréhension quant au départ des enseignants en début de carrière, et à produire une analyse critique à partir des témoignages de certains d’entre eux sur leur engagement dans l’enseignement. La recherche est basée sur un cadre théorique, s’appuyant sur les valeurs de travail spécifiques à l’enseignant. La méthode d’investigation est conçue en deux étapes : entretiens individuels et focus groupe d’une part et traitement des informations d’autre part. Il s’agit d’une méthode mixte qui combine une analyse quantitative basée sur un système de cotation et une approche qualitative.

Cette publication a alimenté en partie les travaux réalisés dans le cadre du pacte d'excellence par une association étroite de représentants  de la Ministre de l'Éducation du Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et des Médias.

Télécharger le rapport ici